Lexique

Lexique du I :

Crue cévenole : Ce sont les crues les plus brutales. Elles résultent de précipitations orageuses d’origine méditerranéenne qui surviennent en général à l’automne ou plus rarement au printemps sur les Cévennes (Les Cévennes forment une chaîne montagneuse faisant partie du Massif central, à cheval sur les départements français de la Lozère et du Gard, prolongeant au sud les monts du Vivarais situés en Ardèche et en Haute-Loire, et au nord les monts de Lacaune et de l'Espinouse situés en partie dans le département de l'Hérault) et les hauts bassins de la Loire et de l’Allier.

L'épisode cévenol : Phénomène météorologique aux conséquences hydrologiques.

Crue océanique : Ce sont les crues les plus fréquentes. Elles sont provoquées par des fronts pluvieux venant de l’océan qui peuvent s’étendre à l’ensemble du bassin. Ces crues sont d’importances variables suivant l’intensité et la répartition spatiale des précipitations qui affectent plus ou moins les différents sous bassins, notamment le groupe des affluents du cours moyen : le Cher, la Vienne, le Maine.

Crue mixte : Conjonction d’une crue « cévenole » et d’une crue « océanique » qui peut se traduire par une montée des eaux généralisée sur l’ensemble du bassin. Ce sont les crues les plus redoutables et dangereuses pour la Loire moyenne.

Lexique du II :

PCS : Plan Communal de Sauvegarde.

DDT : Direction départementale des territoires, qui a été créée le 1er janvier 2010. Ses principales missions sont d’intégrer le développement durable. Elle promeut un aménagement équilibré et solidaire du territoire, en conciliant exigence de développement et préservation du patrimoine naturel. Elle est au service des collectivités locales pour accompagner ou faire émerger des projets d’aménagement durable.

SICALA : Syndicat Intercommunal pour l'Aménagement de la Loire et de ses Affluents.

E.P.A.L.A : Etablissement public d'aménagement de la Loire et de ses affluents.

PPR : Plan de prévention des risques naturels prévisibles.

PPRI : Plan de prévention des risques d’inondations.

Lexique du III :

Lit du fleuve : Il existe plusieurs types de lits dont le lit majeur, appelé aussi « plaine d'inondation » ou « lit d'inondation » est plus étendu que le lit ordinaire. Il est recouvert par des alluvions. Lit mineur, aussi appelé lit ordinaire ou « lit apparent ».

Brèche : Roche composée d'au moins 50 % d'éléments anguleux (dont la taille est supérieure à 2 mm) pris dans un ciment naturel. La lithologie des éléments permet de distinguer une brèche monogénique composée d'éléments de même nature et une brèche polygénique composée d'éléments de natures différentes.

Alluvions : Dépôts de débris plus ou moins gros (sédiments), tels du sable, de la vase, de l'argile, des galets, du limon ou des graviers, transportés par de l'eau courante. Les alluvions peuvent se déposer dans le lit du cours d'eau ou s'accumuler au point de rupture de pente.

Limon : Formation sédimentaire dont la taille des grains est intermédiaire entre les argiles et les sables (entre environ 2 et 50 micromètres, les limites précises peuvent varier quelque peu suivant les laboratoires). Un dépôt majoritairement limoneux peut être qualifié de limon.

Renard hydraulique : Le renard hydraulique est un moyen de détruire un barrage par l'intérieur : un écoulement préférentiel se développe au sein du remblai ou sous les fondations de l'ouvrage, et des particules sont transportées, petit à petit, à l'extérieur en créant un vide qui pourra se traduire un jour par une rupture totale de l'ouvrage.

Chenalisation : Désigne tout aménagement de rivière visant à accélérer l'écoulement par surdimensionnement, simplification de la géométrie des lits mineurs, et réduction de la rugosité.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×